Fédération Française de Judo

Notre but

Lorsqu'il a créé le judo, Jigorô Kanô voulait extraire du Jiu-jitsu un moyen d'éducation du corps et de l'esprit «adapté à l'éducation de toute une nation». Depuis sa création, l'enseignement du judo est dès lors accompagné de l'inculcation au judoka de fortes valeurs morales. Le but de Saint-Genis Judo est de transmettre ces valeurs à tous ses élèves.

Le Judo, une inspiration de la nature

En observant les branches chargées de neige et voyant les plus grosses casser sous le poids de l’agresseur naturel et les plus souples s’en débarrasser en pliant, un moine japonais fit le constat suivant : le souple peut vaincre le fort.

S’inspirant de cette observation et des techniques de combat des samouraïs, Jigoro KANO posa en 1882 les principes fondateurs d’une nouvelle discipline : le Judo, littéralement « voie de la souplesse ».

En proposant un développement physique, moral et spirituel, le Judo permet aux judokas de s’épanouir en harmonie avec eux-mêmes et surtout avec les autres.
En France, le judo apparaît dans les années trente, mais il se développe surtout après la deuxième guerre mondiale sous l’impulsion de Maître KAWAISHI et de Paul BONET-MAURY, président-fondateur de la Fédération Française de Judo en décembre 1946.

La France compte aujourd’hui plus de 600’000 licenciés; ce qui en fait le quatrième sport le plus pratiqué dans l’Hexagone. Cette réussite est l’histoire d’une passion partagée depuis toujours par tous les acteurs du Judo français, dirigeants, professeurs et pratiquants dans le respect des valeurs morales conformes à l’éthique du Judo.

A partir des années 60, le courant sportif devient dominant. Le judo est inscrit au programme des Jeux Olympiques de Tokyo en 1964. Brillants lors des compétitions européennes, les judokas français obtiennent leurs premiers succès en 1972 aux Jeux de Munich, puis au Championnat du monde de Vienne en 1975 où Jean-Luc ROUGE devient le premier champion du Monde français.

Dates clés

1860 Naissance de Jigoro KANO, fondateur du Judo.
1882 Début du Judo Kodokan, méthode d’enseignement de Jigoro KANO.
1889 Premier voyage d’étude de Jigoro KANO en Europe.
1905 Septembre : ouverture d’une école de jujitsu.
1909 Le Kodokan, association privée, devient un organisme reconnu légalement, Jigoro KANO est le premier représentant Japonais du Comité International Olympique.
1911 Création interne officielle d’une section de formation de professeurs de Judo au Kodokan.
1922 Création d’une section “l’Association Culturelle du Kodokan” basée sur les principes du “meilleur emploi de l’énergie” et de la “prospérité mutuelle“.
1930 Premiers championnats de Judo, au Japon, à caractère officiel.
1932 Création d’une section “l’Association pour l’Etude Médicale du Judo” au Kodokan.
1935 Octobre : arrivée à Paris de Mikinosuke KAWAISHI.
1938 Décès de Jigoro KANO.
1939 20 avril : première ceinture noire décernée à un français, Maurice COTTEREAU, par le professeur KAWAISHI.
1943 30 mai : premier championnat de France, Jean de HERDT vainqueur.
1946 Création de la Fédération Française de Judo et de jiu-jitsu (FFJJJ), Président Paul BONET-MAURY. (1946-1956)
1947 9 novembre : création du Collège National des Ceintures Noires.
1948 Création de la Fédération Européenne de Judo, Président, Aldo TORTI (Italie).
1950 Première compétition féminine, “autorisée aux dames titulaires de la ceinture orange”.
1950 Arrivée en France de Shozo AWAZU, assistant du professeur KAWAISHI.
1951 Création de la Fédération Internationale de Judo, Président Aldo TORTI (Italie).
1951 Premier championnat d’Europe de l’après-guerre à Paris.
1956 Premier championnat du Monde masculins seniors (Tokyo)
1960 Le Judo est inscrit au programme des Jeux Olympiques de Tokyo. (4 épreuves sont définies : -68kg, -80kg, +80kg, toutes catégories)
1961 La France organise pour la première fois, les championnats du Monde de Judo à Paris. Victoire d’Anton GEESINK, Premier Européen à vaincre les Japonais.
1964 Le judo est inscrit au programme des Jeux Olympiques.
1967 Publication de la “progression française”.
1971 Création du Comité National des Grades.
1972 Le Judo est définitivement reconnu comme sport olympique, Jeux Olympiques de Munich.