Notre but

Lorsqu’il a créé le judo, Jigorô Kanô voulait extraire du Jujitsu un moyen d’éducation du corps et de l’esprit «adapté à l’éducation de toute une nation».

Depuis sa création, l’enseignement du judo est dès lors accompagné de l’inculcation au judoka de fortes valeurs morales.

Le but du Club de Judo de Saint Genis-Pouilly est de transmettre ces valeurs à tous ses élèves.

Le week-end du 12 et 13 Février 2022 ont eu lieu la dernière phase régionale qualificative pour les championnats de France Juniors et également Minimes.

Le judo club de St Genis présentait 2 juniors et 4 minimes.

Tous ces combattants avaient déjà passé les phases départementales et interdépartementales. Cette dernière phase régionale donnait donc la possibilité de se qualifier pour les Championnats de France.

Samedi 12 Février : Marine en -63kg a effectué un parcours presque parfait et lors de son dernier combat pour la troisième place, elle a dû s’incliner, ce qui lui annule sa place qualificative.

Par contre, Océane réalise un super parcours et décroche le bronze, significatif de la qualification au championnat de France qui se dérouleront le week-end du 5-6 Mars 2022.
Bonne chance à elle.

Entre-temps , le week-end du 19 Février en guise de préparation, Océane avait remporté l’Open international de Bresse en terminant première.

Dimanche 13 Février : Déesse, Nesrine, Assia et Enis étaient prêt pour réaliser une belle performance.

Malheureusement, la compétition ne s’est pas déroulée comme prévu.

Enis perd ses deux combats, Assia gagne le premier combat mais s’incline sur les deux autres et Nesrine de son côté gagne ses trois premiers combats et s’incline en demi finale ainsi que pour la place de troisième, grosse déception pour Nesrine qui avait plus que les moyens de se qualifier.

Heureusement Déesse gagne tous ses combats, prend la première place et se qualifie pour les championnats de France qui auront lieu le 26 Mars à Paris.

Le judo club qualifie donc deux combattantes pour les championnats de France.

Bravo à elles et également à Anaïs leur professeure.